L’assemblée générale vient de s’opposer à la rémunération du PDG, Philippe Salle. Le taux de contestation est de 63,1 %.

En dehors de l’Etat chez Renault, il est rare qu’un s’oppose à la rémunération de son dirigeant. Et qui plus est, publiquement. Philippe Salle, d’Elior depuis fin avril 2015, vient pourtant d’en faire l’expérience. Les actionnaires du groupe de restauration ont rejeté la résolution qui portait sur sa rémunération, à plus de 63 %.

Selon nos informations, Robert Zolade (qui détient 25,13 % du capital et des droits de vote) a voté contre cette résolution (la numéro 5). Dans un article publié jeudi, l’Agefi rapportait que les relations s’étaient tendues ces derniers mois récemment entre le PDG et l’ancien fondateur d’Elior et que ce dernier pourrait voter contre les émoluments du dirigeant. Emesa qui détient 7,58 % du capital aurait voté en faveur de la rémunération du patron.

Lire la suite de l’article sur le site : https://www.lesechos.fr